Bonjour et Bienvenue !

J'aurais pu commencer comme je le vois souvent dans la blogosphère par : "A propos de l'auteur" ou encore "Quelques mots sur moi..."

Mais je trouve cette façon de procéder quelque peu présompteuse me concernant. Comment cela pourrait-il vous intéresser alors que vous ne connaissez encore rien de ma vie, ni de mon "oeuvre" et encore moins de leurs nombreux dégâts collatéraux !

J'espère cependant qu'au fil des articles que je publierai régulièrement ici, je parviendrai à susciter cet intérêt autour d'un sujet qui m'est cher et qui soulève beaucoup de questions si j'en juge les multiples réflexions que cela provoque dans mes conversations, à savoir mon métier de copywriter.

Pour le moment, je vous autorise encore à le traduire par sa vague traduction francophone de "rédacteur publicitaire" même si le second terme est très réducteur par rapport au premier. 

Mais rassurez-vous : mon but n'est certainement pas d'engager une polémique sur un territoire commun qu'est l'art de communiquer avec des mots. Il s'agit plutôt de faire entendre un peu ma voix et qu'elle trouve un peu d'écho sur ce champ de bataille qu'est devenu le monde de la Communication. Ce mon que j'ai fini par baptiser "Bab-el-Ouaib" depuis que ce dernier y a quand même créé le grand bazar que l'on connaît sans très bien s'y reconnaître.

A propos de moi, puisqu'il faut tout de même en passer par là, et bien je vous dirai que je fleure bon, belle et bien la cinquantaine...

... Que j'ai passé plus de la moitié de toutes ces années en agences de communication, chez quelques annonceurs qui n'ont pas regretté de m'avoir embauchée mais que mon besoin d'indépendance m'a fait préférer exercer mon activité à mon compte...

Quoi d'autre ? Ah oui ! Je suis née Parisienne mais les liens du coeur supportant mal les distances, je vis à Nice depuis octobre 2014 et je suis vraiment heureuse d'"habiter en vacances" tout au long de l'année.

C'est en quelques sorte ma contribution positive à la cause environnementale... Ainsi qu'à mon mental : quitter mon bureau pour aller "voir la mer" à un quart d'heure à pied de chez moi... pour y puiser l'inspiration en cas de panne est de très loin le meilleur remède face à l'angoisse de la page blanche.

Je conclurais bien en vous disant : "vous devriez essayer", mais... Je ne tiens pas à perdre mon lectorat dès les présentations ! :)

A très bientôt donc pour mon premier billet !

10411224_10203333904001102_7079176908639526727_photo évelyne